J’ai toujours aimé les bijoux. Chez moi on n’en portait pas. Un jour, pourtant, ma grand-tante m’a léguée une bague, un modeste Toi et Moi, avec un petit saphir presque noir et une perle timide, montés sur un anneau d’or rose, seul bijou qu’elle possédait et seul souvenir d’un amour trop tôt disparu. Alors j’ai compris qu’un bijou était bien plus qu’un bijou. C’est l’histoire de celui qui le porte, le symbole de celui qui l’offre, l’intuition de celui qui le fabrique, la création de celui qui l’imagine, la référence de son temps.

Un bijou est tellement plus qu’un bijou. C’est un concentré d’art et de savoir-faire : un dessin, une sculpture, une maitrise métallurgique, une excellence joaillière. C’est un concentré de sciences : gemmologie, géologie, histoire, ethnologie, sociologie, symbolisme, théologie…

Des tombes préhistoriques à notre époque contemporaine, le bijou est le témoin de l’Histoire, la nôtre.

Voilà ce que souhaite partager avec vous en commençant par le début de toute histoire : « Il était une fois… Le Bijou ».

Mes parents étaient instituteurs et m’ont transmis l’amour des mots. Mon grand-père était peintre décorateur et, seule admise dans son atelier, je l’admirais créer des décors raffinés avec les outils qu’il se fabriquait et les couleurs disposées sur son établi qui ressemble tellement à celui d’un joaillier. Je n’ai jamais oublié la magie que m’inspirait son savoir-faire d’excellence.

Aussi, après avoir défendu les idées des PME et leur avoir permis de faire entendre leur voix en temps que professionnelle et de la communication et journaliste, j’ai choisi de mettre ce savoir faire au service de l’univers joaillier et de réunir, pour mon demi-siècle, ma passion pour les mots et les bijoux. J’ai commencé par me former : histoire de l’art à l’Ecole du Louvre, MBA Management du luxe à l’Institut National de Gemmologie. Et j’ai créé ce e-magazine, en français, parce que si le savoir-faire français en matière de joaillerie est toujours une référence, les médias traditionnels qui y sont consacrés se comptent à peine sur les doigts d’une main. Restent les blog, webzine, e-mag et autre pure player qui courageusement, avec passion, défendent la cause joaillière auprès du public français, trop souvent bénévolement, toujours avec pertinence et infiniment de compétences.

Aussi comme mes consœurs, j’ose également vous proposer mes services : dessiner les contours de votre storytelling, sertir de ma plume joaillière vos histoires de bijoux et ciseler votre communication pour les projets que vous portez comme des joyaux.

Anne Desmarest de Jotemps

06 07 97 82 80 – annedesmarestdejotemps@gmail.com

Fermer le menu